Menu

Facteurs de risque

Que dois-je faire pour prévenir un AVC ?

AVC - Facteurs de risque

Pour agir/prévenir, je fais le point sur mes facteurs de risque cardio neuro-vasculaires avec mon médecin traitant pour être orienté vers les professionnels inscrits dans la filière de soins des accidents vasculaires cérébraux.

   DEPLIANT -  Format A4 - AVC Informez-vous !
Paramétrez votre imprimante (propriétés) afin que les impressions, des documents "orientation paysage, impression recto/verso", soient bien positionnées. Notice

 

Quelques explications

  • L'hypertension artérielle (HTA) est particulièrement importante pour les AVC hémorragiques (44,5 %). C’est également le premier facteur de risque des AVC ischémiques (31,5 %). Une HTA multiplie quasiment le risque d’AVC par 9 avant 45 ans alors qu’il le multiplie par 4 chez les plus de 45 ans.

Vous pouvez mesurer votre tension artérielle vous-même. C'est facile et utile à condition de bien le faire.
   http://www.automesure.com/

  • L'Arythmie cardiaque ou fibrillation atriale (FA), troubles du rythme cardiaque, constitue le premier facteur de risque d’origine cardiaque.
  • Le diabète ne semble contribuer qu’au risque d’AVC ischémique.
    Le type d’alimentation et l’activité physique modulent le risque d’AVC à la fois ischémiques et hémorragiques.
    L’augmentation de la consommation de fruits et de poisson est associée à une réduction du risque d’AVC.
    Une activité physique régulière diminue d’un tiers le risque d’AVC
    .
  • La migraine avec aura est une migraine comportant des signes neurologiques transitoires (troubles visuels, de sensibilité ou du langage)
     
  • L’alcool contribue aux risques des maladies cardio-vasculaires. La consommation régulière d’alcool :
    • Augmente le risque d’hypertension (HTA)
    • Favorise les risques d’hémorragie cérébrale et des troubles du rythme cardiaque (FA)
    • Affecte la qualité du sommeil
    • Peut accroître l’anxiété et la dépression
    • Les ivresses régulières, "binge drinking" appelées alcoolisation ponctuelle importante, s’observent principalement chez les jeunes de 18 à 24 ans et majorent le risque d'accident vasculaire cérébral
  • Le tabac augmente le risque d'AVC avec le nombre de cigarettes/jour, encore plus étroitement pour les AVC ischémiques (21,4%) qu’hémorragiques (9,5 %). Globalement, le tabagisme multiplie par 2 le risque d’AVC.
  • L'association Tabac + Pilule accentue le risque d'Accident Vasculaire Cérébral
  • Le stress constitue également un facteur de risque.